Ghislaine Dehaene-Lambertz


Vous êtes ici

Remise du Prix scientifique de la Fondation NRJ dans le domaine des neurosciences, sur le thème Développement cérébral périnatal dans les premières étapes de la vie chez l&rsquo;homme à Ghislaine Dehaene-Lambertz par Yves Agid, membre de l&rsquo;Institut (Académie des sciences) / Photographie : Laurence de Terline<br />
Le Prix NRJ 2016, doté de 100 000 €, est attribué à Ghislaine Dehaene-Lambertz (Neuroimagerie du Développement, Inserm U992) pour encourager ses travaux de recherche sur le développement cérébral périnatal dans les premières étapes de la vie chez l’Homme.

Pédiatre, Ghislaine Dehaene-Lambertz s’est rapidement intéressée au développement neurologique et cognitif du nourrisson. Au cours d’un DEA chez Jacques Mehler, pionner des sciences cognitives en France, elle découvre la richesse des apprentissages précoces du nourrisson et montre que les nouveau-nés sont déjà capables de reconnaître leur langue maternelle. Cette année orientera définitivement son parcours vers la recherche dans le but de résoudre cette énigme : qu’est-ce qui permet au cerveau du petit homo sapiens d’apprendre si efficacement ? Bénéficiant du développement des méthodes d’imagerie cérébrale, elle les adapte au jeune enfant pour explorer les particularités de son organisation cérébrale et l’influence des apprentissages précoces sur les réseaux fonctionnels. L’acquisition du langage est exemplaire de cette démarche : quelles sont les spécificités structurales et dynamiques initiales du cerveau qui permettent au nourrisson de découvrir les propriétés de transmission d’information de la parole et comment le cerveau du nourrisson converge-t-il progressivement vers les paramètres propres à sa langue maternelle en s’appuyant sur une architecture corticale universelle ?

Télécharger le communiqué